Accueil

Une grande partie de l’équipe d’organisation du festival Cinézic en réunion pour préparer la 7 ème édition qui aura lieu du 11 au 13 Novembre 2022 . Vous trouverez bientôt sur cette page la programmation.

Cinézic 7ème, c’est parti !

L’association Cinézic a la plaisir de vous annoncer la tenue de la 7ème édition du festival du film musical de Vernoux-en-Vivarais du 11 au 13 novembre 2022.

A l’affiche, des films, des expos, un ciné concert, des trouvailles et toujours de la convivialité.

Pensez à réserver votre week-end et votre hébergement auprès de la mairie (chalets, mobile homes) au 04 75 58 11 90.

Cinézic est aussi partenaire de Jazz en Vivarais du 4 au 6 aout 2022.

Le programme 2022, c’est ici : https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwjf1u-v5Ov4AhVOgc4BHe4ACnQQFnoECAMQAQ&url=https%3A%2F%2Fjazzenvivarais.com%2F&usg=AOvVaw0aszNHEBaMsySeNMlZPAqW

En ouverture, le 4 août après le concert du septet de guitaristes de la 7ème corde, Jazz en Vivarais, Ecran Village et Cinézic enchantent la nuit avec la projection sous les étoiles du film  Swing de Tony Gatlif :

On ne présente plus Tony Gatlif, le natif d’Alger d’un père Kabyle et d’une mère gitane, forcément méditerranéen, à la filmographie impressionnante : Citons entre autres (sélection forcément injuste) Les Princes en 1973, Gadjo Dilo en 1997, Liberté en 2010, Géronimo en 2014, Djam en 2017. En 1993 avec Latcho Drom, Tony Gatlif marche sur les traces des roms sur la mythique route de la soie, film merveilleux, éminemment musical.

Avec Swing en 2001, Gatlif nous livre une belle histoire d’ouverture aux autres, de parcours initiatiques et de découverte de l’amour. Le tout jeune Max, 10 ans, découvre tout un monde sur les pas de la jeune Manouche, le tout en musique par la magie des guitares gitanes. Tchavolo Schmitt, virtuose de la guitare Jazz manouche y joue son propre rôle.

Le film sorti en 2001 vient de faire l’objet d’une reprise en version remasterisée, de quoi illuminer la nuit Vernousaine.

Rendez-vous le 4 aout 2023 au festival Jazz en Vivarais.

Cinézic invite le cinéma de la nouvelle vague tchécoslovaque.

Samedi 12 novembre 2022. 10 h. Espace culturel Nodon. L’Audition de Milos Forman (1963).

Se souvient-on que Milos Forman, avant d’être le réalisateur de grands films américains (Taking off, Vol au dessus d’un nid de coucou, Hair, Ragtime, Amadeus, Valmont), a d’abord était un cinéaste qui a fait ses premiers films dans son pays d’origine, la Tchécoslovaquie des années 60 (L’audition, Les amours d’une blonde, Au feu les pompiers) , avant le printemps de Prague ? L’intervention soviétique de 1968 le chassera de son pays et le coupera de sa famille. Les nouvelles autorités désignant son œuvre comme un symbole de décadence.

Au début des années 60, il est un des représentants du courant dénommé la nouvelle vague tchécoslovaque, en référence à la nouvelle vague française, aux côtés d’Ivan Passer  (Eclairage intime – 1965),  de Vera Chytilova (Les petites marguerites – 1966),  de Jaroslav Papousek (*) (le plus bel âge – 1969), de  Jiri Menzel (Trains étroitement surveillés – 1966 ; Un été capricieux – 1968 ; Alouettes, le fil à la patte – 1969 ; Mon cher petit village-1985), de Jan Nemec (Les diamants de la nuit – 1964), de Jaromil Jires ( Le premier cri 1963 ; La plaisanterie – 1969).

Ces œuvres, souvent critiques, sont caractérisés par un humour noir, l’utilisation d’acteurs non professionnels, le réalisme. Ainsi, les amours d’une blonde de Milos Forman, véritable chef d’œuvre, se rapproche du cinéma réaliste italien qui mêle comédie et drame.

Une scène de drague au bal dans un extrait très musical des Amours d’une blonde :  https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=video&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwil8Mr4_vD4AhVBx4UKHYoxDDQQtwJ6BAgHEAI&url=https%3A%2F%2Fwww.cinemas-du-grutli.ch%2Ffilms%2F24842-les-amours-d-une-blonde&usg=AOvVaw0UyqO6B_-ncOk9zEF0oY_t

Après 1968 et l’étouffement du printemps de Prague, ces artistes sont souvent empêchés de travailler, condamnés à l’exil (Forman, Passer), leurs films mis à l’index. Ainsi Alouettes, le fil à la patte de Jiri Menzel, réalisé en 1969 fait l’objet d’une interdiction et ne sortira qu’en 1990 (Ours d’or à la Berlinade en 1990).

Éclairage intime - Le Grand ActionCinézic a beaucoup hésité entre le très beau Eclairage intime de Yvan Passer et L’audition . En guise de rattrapage, la bande annonce rien que pour gouter la beauté des images d’Eclairage intime : https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=video&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwimkYbvgPH4AhVKyoUKHY4bATAQtwJ6BAgJEAI&url=https%3A%2F%2Fwww.tap-poitiers.com%2Fcinema%2Fplay-it-again-eclairage-intime%2F&usg=AOvVaw3_S8iXcndGIyhy8u7MQpbU

L'AuditionDans l’audition (1963 – première œuvre de Milos Forman), dont le scénario est écrit par Ivan Passer, Milos Forman réunit deux courts métrages résolument musicaux : l’audition et Ah, s’il n’y avait pas ces guinguettes.  Un extrait ? et bien non. Patientez et retrouvons nous

à l’espace culturel Nodon, le samedi 12 novembre à 10 h dans le cadre du festival Cinézic

(*)Scénariste de Eclairage intime, les amours d’une blonde

Bilan Cinezic 2021.

Après l’annulation de l’an dernier et les moments confinés, quelle joie de se retrouver pour une édition riche et diversifiée dès le mercredi 10 novembre. En effet dès ce premier jour, David Sauzay et Laurent Marode, invités par Ecran Village, ont initié un public de tout âge à la réalisation d’une bande originale sur le cartoon de Walt Disney (1926) Alice chef des pompiers. Pédagogie et maitrise instrumentale au rendez-vous, ils nous ont enchanté.

Jeudi 11 novembre, nous nous risquons à une soirée de haute voltige avec la projection du film I’m the blues du canadien Daniel Cross, merveilleux voyage dans les bayous, guidés par de talentueux blues men et blues women (ah ! la fantastique Barbara Lynn https://www.youtube.com/watch?v=eKSvAbY9U4g ) aux tronches superbes.

 Après le film nous sommes allés dans le hall d’entrée du cinéma, pour donner la parole à une jeune photographe Iséroise Marina DACQUIN, qui nous a présenté ses photos exposées et réalisées à la cité de la musique de Romans sur Isère.

Jean Claude Legros enchaine avec sa conférence picturale sur l’histoire du blues du haut d’une culture fabuleuse. Enfin je garde un souvenir ému de l’interprétation de « I shall be released » (https://www.youtube.com/watch?v=WnAHgvjAvxU )par le trio des frères Gamaz que l’on croyait échappé du film d’ouverture (Et le « dock of the bay » d’Ottis Reding il n’était pas piqué des vers NDLC). On termine en beauté avec « Honky tonk women ».

Vendredi 12 novembre, retour au cinéma avec le magnifique Changer le monde. Que dire quand on sent le public suspendu aux images ? Qui citer sans offenser la beauté entre le sax d’Archie, le piano de Randy Weston, la guitare en folie de Marc Ribot  ou la voix de velours de Lula Pena (on se souviendra qu’elle a chanté Violeta Parra)… Le film se termine sur un long poème dit par Archie Shepp convoquant les fantômes de Jim Morrison et de Léo Ferré dans la nuit porquerollaise. Le film est de Frank Cassenti, personnage du cinéma français, et il est là pour nous en parler avec toute son humanité ouverte aux chants du monde. https://www.youtube.com/watch?v=j232bPduDCs

Comme le même Frank Cassenti, fort de ses nombreux films musicaux, nous régale d’un master class devant 40 personnes réunies à 10 h du matin à Vernoux en Vivarais. Avec un final d’exception, les pianistes présents (Julien Drive et Jean Kapsa) prennent d’assaut l’instrument sous l’œil attentif de nos cinéastes (Frank et Malik). Le temps de manger et de nous séparer en faisant le serment de nous revoir et nous voilà poursuivant notre tour du monde de la Chine costumée avec Vivre et chanter aux enfants s’époumonant dans les cuivres éclatants des fanfares de la Nouvelle Orléans dans The whole gritty city.

Bande annonce de Vivre et chanter https://www.youtube.com/watch?v=96M8PtVuGeU&t=40s

Bande annonce de The whole gritty city https://www.youtube.com/watch?v=L1F0ANUd4n0

En soirée, le temps du ciné concert : cette année le jeune et talentueux Jean Kapsa accompagne le Buster Keaton des grands jours pour le bonheur  des petits et des grands venus en nombre. Dans la foulée Jean nous gratifie d’un morceau bonus de toute beauté.

Le site de Jean : https://jeankapsa.com/

Un extrait de La voisine de Malec : https://www.youtube.com/watch?v=VThhB53po4s

Dimanche 14 novembre, salle polyvalente de Chalencon. Le public afflue, les gradins sont vite remplis et nous déployons une armée de chaises. Certains finiront assis par terre mais vite captivés par la belle Haingo dans Haingosoa, très jeune maman confrontée aux duretés de la vie quotidienne dans son propre rôle. Une traversée de Madagascar vers Tananarive à la recherche d’un moyen de vivre. Haingo surmontera les obstacles, se réconciliera avec ses racines et retrouvera sa fille. « Film solaire »  (Télérama). Coup de cœur du public et belle leçon de vie qui se prolonge avec les spécialités comoriennes apportées par Ardèche Afrique Solidaires. https://www.youtube.com/watch?v=lhQhSFnnd7U&list=PLW3MTNBTA_oMCXqy1zvEx6tfa2n66DnHE&index=3 

Au sortir de la salle le soleil était au rendez-vous pour accompagner les volontaires à la  visite guidée du village de Chalencon…   A Christian, notre journaliste attitré, qui me demandait quel était le temps fort du festival, j’aurais de la peine à répondre maintenant : Le temps fort ? … Que des temps forts et des belles rencontres.

Que vive le cinéma musical !

Début novembre 2020, nous étions prêts. Le programme de la cinquième édition de Cinezic était bouclé, les affiches posées, les programmes distribués, les interviews réalisées.

C’était oublier le pouvoir malfaisant des virus. La veille du lancement en beauté avec la merveilleuse BD concert Où vont nos pères l’annonce du confinement venait mettre un terme à cette belle aventure.

Temps perdu ? Travail gâché ? Pas vraiment car Cinezic a rebondi plus vite prenant appui sur ce qui avait été fait.

Nous voilà à pied d’œuvre pour la 6ème édition du festival Cinezic, festival du film musical de Vernoux en Vivarais. Forts de nos soutiens fidèles, nous vous proposons un programme de voyage de musiques en films qui nous conduira du blues des bayous de la Nouvelle Orléans aux traditions d’opéra d’une fascinante Chine, des fanfares de la Nouvelle Orléans aux chants et danses malgaches de la belle Haingo. Frank Cassenti nous fera l’honneur de présenter son film Changer le monde et de nous parler de son travail de longue haleine : filmer la musique. Le talentueux pianiste Jean Kapsa nous promènera avec Buster Keaton alors que Jean Claude Legros nous racontera le blues en peinture accompagné du blues authentique des frères Gamaz.

Alors nous vous espérons nombreux à nous retrouver autour du cinéma musical, de la musique, du spectacle du Monde. Et que le ciel nous ménage !!!

Toute l’équipe de Cinézic.

Voir le programme complet dans l’onglet « Programme 2020 »

Vidéo réalisée par Yung Malick – www.cympress.com

A propos

Association Cinézic

L’association Cinézic s’est créée au début de l’année 2016 sur une passion partagée qui lie musique et cinéma. Elle compte actuellement 25 adhérents, amis de longue date et résidents de l’Ardèche et de la Drôme. Un point d’ancrage, Vernoux en Vivarais, une salle rénovée et adaptée, l’Espace Culturel Louis Nodon, un partenariat avec l’association Écran Village ont permis le développement du projet d’organisation d’un festival du film musical, concept novateur. La volonté d’utiliser les structures existantes et de développer l’animation culturelle en milieu rural a aussi nourri la réflexion de l’association.

Pour cette première édition, la programmation, la familiarisation avec les secrets de la distribution des films, l’élaboration du matériel d’information ont occupé toute l’énergie de l’équipe. Mais, déjà, les idées se bousculent pour l’année prochaine : animation autour des films, animation musicale, action en direction du public jeune et des scolaires autour d’une programmation qui tentera de marier éclectisme des genres et originalité.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMGP2310-1024x681.jpg.

Association Ecran Village

L’association Écran Village est née en 1983 à Vernoux en Vivarais. Elle a pour objectif de proposer à un public rural, éloigné des salles de cinéma, la possibilité de voir des films sur grand écran. En avance sur son époque, l’association est tout de suite entrée dans un concept d’intercommunalité en réalisant des projections dans les communes du plateau de Vernoux et du canton de Lamastre. Plus d’infos sur l’association Ecran Village sur http://www.ecranvillage.net

Les photos

Où sommes nous ?

Distance entre Vernoux en vivarais et certaines villes des environs :

Vernoux – valence : 30 Km

Vernoux- Annonay : 61 km

Vernoux- Montélimar : 54 km

Vernoux – privas : 39 Km

Vernoux- St agrève : 31 Km

Vernoux- Le Cheylard : 29 Km :

Vernoux -Romans sur Isère : 58 Km

Vernoux – Tournon : 40 KM

Contact

Pour nous contacter :

Email : cinezic07@laposte.net

Facebook